Avec Ensor à Bosch, la vlaamsekunstcollectie – partenariat structurel entre le Groeningemuseum de Bruges, le Koninklijk Museum voor Schone Kunsten d’Anvers et le Museum voor Schone Kunsten de Gand – nous propose de retracer les circonstances de la naissance et l’évolution des trois principaux musées d’histoire de l’art en Flandre.

Ensor à Bosch se lance sur la piste des parallèles et des différences dans le processus de formation des collections muséales, insistant sur l’interaction entre le goût et l’art, la mode et les mentalités, entre l’art ancien et l’art moderne. Les auteurs s’intéressent également aux préférences des collectionneurs des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, épinglent la période cruciale de l’occupation française, montrent le rôle des Académies et des Salons, sans oublier de relever les occasions manquées.

Les trois collections se complètent parfaitement. Ensemble, elles offrent un aperçu unique et représentatif des beaux-arts dans les Pays-Bas méridionaux du XVe au XXIe siècle.

A côté d’une série de chefs-d’oeuvre, cet ouvrage nous permet également de découvrir des pièces inconnues et surprenantes qui, dans de nombreux cas, n’ont encore jamais été montrées au public.