La question de l’identité est au cœur du travail pluridisciplinaire de l’artiste belge Fabrice Samyn (né en 1981). Avec la peinture, la sculpture, le dessin, l’écriture et la chorégraphie, il explore les multiples façons d’être du vivant, du temps et des choses. La manière dont les uns et les autres se transforment, interagissent et se façonnent mutuellement. Cet ouvrage constitue la première monographie consacrée à l’artiste. Organisée en rhizome grâce à différents jeux d’analogie (la forme, le signe, le sens), elle donne la pleine mesure d’une œuvre à la fois conceptuelle et intime, spirituelle et sensuelle. Une œuvre qui tente l’exercice périlleux de la coïncidence des contraires, sans qu’il ne soit jamais question d’aligner ce qui les différencie. Le livre, amplement illustré, bénéficie des contributions de Vinciane Despret, philosophe des sciences et professeur à l’université de Liège, de Wivine de Traux, auteure et historienne de l’art, et de Pascal Rousseau, auteur et professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Paris1 Panthéon-Sorbonne.