Considéré depuis longtemps comme l’un des peintres les plus importants du xxe siècle, Francis Bacon (1909- 1992) était fasciné par les animaux, qu’il a étudiés sa vie durant, à travers une vaste collection de livres et de photographies consacrés à la faune sauvage. En observant le comportement des animaux, il a exploré la vraie nature de l’humanité, nous rappelant que nous sommes moins éloignés du règne animal que nous n’aimons à le croire.
Dans cet ouvrage, qui accompagne une nouvelle exposition axée sur cet aspect intrigant de l’œuvre de Bacon, des auteurs spécialisés abordent l’approche animalière du peintre et identifient ses diverses sources d’inspiration, dont la littérature surréaliste et les photographies d’Eadweard Muybridge.

MICHAEL PEPPIATT, qui a bien connu Bacon, est historien de l’art et curateur, auteur de nombreux ouvrages sur l’artiste.
STEPHEN F. EISENMAN est professeur d’histoire de l’art à la Northwestern University, en Illinois, et auteur de The Cry of Nature: Art and the Making of Animal Rights (2013).
CATHERINE HOWE est professeure associée au Courtauld Institute of Art, à Londres.
ANNA TESTAR est conservatrice à la Royal Academy of Arts, à Londres.
ISABELLA BOORMAN est conservatrice adjointe à la Royal Academy of Arts, à Londres.