Francisco de Zurbarán (1598~1664) est un peintre emblématique de la période baroque espagnole.
Né en Estrémadure, il apprend son métier à Séville, où il réside la majeure partie de sa vie. En réalisant d’importantes commandes pour divers ordres religieux, cet interprète de la Contre-Réforme développe une oeuvre d’exception, où la représentation du sacré mêle la vision extatique des mystiques au réalisme d’une expérience essentiellement humaine. Après son passage à la cour madrilène, son style atteint sa pleine maturité dans les commandes monastiques de la fin des années 1630.
Par ailleurs, en réponse au goût contemporain, il exporte ses peintures, dont les fastueuses saintes martyres produites en série, vers les vice-royautés du Nouveau Monde.
L’artiste finira ses jours à Madrid, où il livre une peinture dévotionnelle de format plus réduit, de nature plus douce et intimiste. Tenu pour l’un des plus grands peintres du Siècle d’or espagnol, Zurbarán se distingue par la rigueur de ses compositions, l’expression fervente du sentiment religieux, l’ordonnance dépouillée de ses natures mortes et l’attention portée aux objets du quotidien, dans leur émouvante simplicité. Zurbarán est à la fois un produit de son époque et un artiste singulier, dont la puissance du langage plastique exerce une fascination intacte.