En 1900, après une formation artistique dans sa ville natale de Gand, Gustave Van de Woestyne (18811947) sinstalle à Laethem-Saint-Martin, au bord de la Lys, où sest constituée une colonie artistique réunissant poètes, peintres et sculpteurs en quête dun art nouveau et riche de sens. Son admiration pour la technique et la spiritualité des maîtres flamands anciens lamène à développer un symbolisme mystico-religieux très personnel. Il devient une des grandes figures de la « première École de Laethem ». Après la Première Guerre mondiale, il évolue, au contact de lart moderne, vers un style expressionniste complexe, parfois grinçant. Parallèlement, il pratique une peinture néoréaliste intégrant les tendances modernes, dont témoignent notamment de superbes natures mortes.

Dans cet ouvrage abondamment illustré, Gustave Van de Woestyne apparaît dans toute loriginalité et la multiplicité de son art. Huguette Van de Woestyne-Vanagt, Robert Hoozee, Cathérine Verleysen et Piet Boyens en mettent en évidence les nombreuses facettes : de la douceur, de la poésie et du mysticisme jusquau déchirement et lironie, en passant par la puissance et la monumentalité.

La partie catalogue se décline en neuf chapitres, qui chacun aborde un thème différent de loeuvre de Gustave Van de Woestyne. Cette monographie marque la consécration longtemps attendue dun des principaux artistes flamands du XXe siècle.

Accompagne l’exposition éponyme au Museum voor Schone Kunsten, Gand (27 mars27 juin 2010).