Le bâtiment, un édifice de style classique en forme de U, fut construit vers 1770 pour servir de résidence dété et de pavillon de chasse au comte Charles de Velbrück, prince-évêque de Liège.
Velbrück était un humaniste éclairé, féru dart, de science et de nature. Le château était son bien personnel et alla à ses héritiers, qui en sont toujours les propriétaires et continuent de l’entretenir avec amour et respect.
Les plantations et jardins du château ont également été conservés et entretenus avec soin au fil des siècles. Ils sont notamment réputés pour leur collection de roses anciennes et sauvages, encore constituée pour une part des rosiers originaux du xviiie siècle. Le potager de deux hectares, avec son cellier à légumes traditionnel toujours en usage, et le parc paysager à l’anglaise ne sont que quelques-unes des autres raisons de visiter Hex, que ce soit à travers cet ouvrage ou dans la réalité. Les jardins de Hex sont un paysage arcadien dune grande beauté et d’une profonde authenticité.