Né en 1930, Jasper Johns est l’un des artistes américains les plus influents des soixante dernières années. Quand il fait irruption sur la scène artistique new-yorkaise dans les années cinquante avec des peintures et des sculptures simulant des objets familiers – ses fameux drapeaux et cibles –, il inaugure une nouvelle orientation dans un monde artistique jusqu’alors dominé par les expressionnistes abstraits.

Avec d’autres artistes révolutionnaires – notamment Robert Rauschenberg, le chorégraphe Merce Cunningham et le compositeur John Cage – Johns fait un usage saisissant de l’iconographie populaire. C’est en texturant la surface picturale de manière caractéristique qu’il obtient un rendu conférant à ses œuvres un impact colossal. Dans ses peintures, sculptures, dessins et estampes, il n’a jamais cessé d’interroger le monde visuel et notre réaction face à lui. Il nous permet d’appréhender différemment les choses que nous pensons connaître et d’entrevoir « une forme de ressemblance avec le vrai ».

Dans cette étude, magnifiquement illustrée, des spécialistes de Jasper Johns présentent le travail de ce pionnier, nous offrant un panorama des différentes périodes de sa carrière et des thèmes qui traversent son œuvre.

Londres, Royal Academy, 23 septembre – 10 décembre 2017 / Los Angeles, The Broad, 10 février – 13 mai 2018