Pendant quarante ans, le couple de collectionneurs Maudy Smith et Jaap Heij ont parcouru le monde en quête de bijoux en argent. Leur collection compte près de six cents bijoux ethniques, et leur zone de recherche s’étend du Maroc à la Chine. Les ornements de tête, colliers et parures de poitrine, bracelets, bagues, ceintures, bracelets de cheville et bagues d’orteil y voisinent avec des objets utilitaires – châtelaines, cure-oreilles, et un nécessaire de voyage.
Pour le couple, l’argent vit, et c’est ce qui rend ce métal noble si exceptionnel. A l’inverse de l’or, qui ne perd jamais son éclat, un bijou en argent, inutilisé, se ternit. Une fois porté, par contre, il retrouve son brillant, mais en s’usant çà et là. Tout objet en argent a donc une histoire intime à raconter.
La Puissance de l’argent présente deux cents pièces de la collection Smith- Hutschenruyter. Cet ouvrage n’insiste pas seulement sur leur splendeur et leur valeur artistique, mais aussi sur les gens derrière les bijoux. Les créateurs évoquent les pièces qu’ils produisent; les orfèvres et les marchands, ainsi que les collectionneurs eux-mêmes, prennent la parole. Et les femmes exposent leur lien particulier avec leurs bijoux. Pour une Berbère de 27 ans, par exemple, vivre sans argent est impensable, car ‘sans ornements de cou, on ressemble à un chameau’. Mais les pièces en argent n’ont pas seulement un rôle décoratif. Outre qu’elles assurent parfois une protection magique, elles sont souvent l’expression du statut et de l’indépendance économique. ‘Regarde ce que nous portons et tu sauras qui nous sommes’.

Accompagne l’exposition du même nom au Wereldmuseum de Rotterdam du 17 février au 22 mai 2011.