Superbe collection tant par sa diversité que par la qualité de ses oeuvres, la collection Dexia nous offre à voir la richesse de l’art abstrait en Belgique. Ce livre s’attache à dégager les lignes de force et les spécificités de l’abstraction belge tout au long du XXe siècle. Il révèle aussi bien les avant-gardes de l’entre-deux-guerres (à travers la plastique pure, le constructivisme, des groupes comme 7 Arts ou des cercles comme Moderne Kunst et des artistes tels que Servranckx ou Baugniet, par exemple) que les tendances qui, après 1945 avec l’abstraction “lyrique”» (Van Anderlecht), les recherches chromatiques (Mouffe, Wéry) ou encore les exemples matiéristes (Bogart, Londot), font de la création abstraite un processus sans cesse renouvelé. Les artistes sont replacés dans leur contexte historique afin de mettre en évidence la signification de leur oeuvre dans la genèse et le développement de l’abstraction en Belgique. Structuré en deux parties articulées autour de la Seconde Guerre mondiale, l’ouvrage suit une trame chronologique.

Denis Laoureux est docteur en Philosophie et Lettres, professeur d’histoire de l’art à l’Université libre de Bruxelles. Il est spécialisé dans l’art des XIXe et XXe siècles.

Cet ouvrage accompagne la double exposition du même titre à la Maison de la Culture de la Province de Namur (25 septembre – 31 décembre 2010) et à l’Espace Dexia, Bruxelles (ouvert sur rendez-vous les 20/11/2010, 18/12/2010, 15/01/2011, 19/02/2011 et 19/03/2011 www.dexia.be/culture)