La réputation de Léonard de Vinci comme inventeur et scientifique, la complexité de sa créativité et de sa personnalité, sont telles quon risque parfois de négliger limportance de ses objectifs et de sa technique de peintre. Ce catalogue examine la période cruciale des années 1480 et 1490, quand Vinci, peintre attaché à la cour du duc Ludovic Sforza à Milan, ne doit plus se soucier de gagner sa vie dans une république de Florence dominée par lesprit commercial. Il produit alors quelques-unes des uvres les plus célèbres et les plus influentes de sa carrière. La Dernière Scène, les deux versions de la Vierge aux rochers et le beau portrait de la maîtresse de Ludovic, Cecilia Gallerani (la Dame à lhermine), imposent un nouveau canon artistique à ses contemporains milanais. Le style de Vinci, magnifié par la collaboration et limitation, devient le langage visuel du régime, et lorsque le peintre retourne à Florence en 1500, cest avec un statut radicalement transformé.

Luke Syson est Conservateur de la Peinture italienne avant 1500 et Directeur de la Recherche à la National Gallery de Londres. Il a publié notamment Renaissance Siena : Art for a City et, en participation, Pisanello: Painter to the Renaissance Court ainsi que Objects of Virtue : Art in Renaissance Italy.

Larry Keith est Directeur de la Conservation, Minna Moore Ede est Conservatrice adjointe (Peinture de la Renaissance), Arturo Galansino et Per Rumberg sont assistants à la conservation, tous à la National Gallery de Londres. Antonio Mazzotta est un ancien assistant à la conservation à la National Gallery. Scott Nethersole est maître de conférences sur lart de la Renaissance au Courtauld Institute, Londres.