Olivier Strebelle (Bruxelles, 1927) est une figure de proue de l’art belge moderne et contemporain. Ses oeuvres monumentales ne sont pas seulement devenues emblématiques en Belgique (par ex. son Flight in Mind à l’aéroport de Zaventem ou ses Confluences au Parlement européen), mais décorent aussi des lieux célèbres à l’étranger.

Pékin accueillera bientôt une de ses réalisations. A l’occasion des Jeux Olympiques, l’Etat belge offre en effet à la Chine une oeuvre d’art unique conçue par Olivier Strebelle. L’Athletes Alley mesure 105 mètres de long sur 20 mètres de haut et se compose de cinq modules, constitués de tubes d’acier pliés, en perspective. Ils dessinent un ensemble organique et gracieux dans l’espace. La figure se démêle depuis un point focal frontal et apparaissent alors cinq silhouettes portant chacune un anneau olympique.

Cette oeuvre est construite à Pékin pour l’inauguration officielle fin avril, en préparation des Jeux Olympiques de 2008. Sa réalisation représente une véritable prouesse technologique et technique, rendue possible par le travail d’ingénieurs spécialisés recourant à un logiciel d’avant-garde. Il y a cinq ans encore, une telle oeuvre d’art n’aurait pas pu voir le jour.