Paul Gauguin

Vers la modernité

Agnieszka Juszczak, Heather Lemonedes, Belinda Thomson, Chris Stolwijk et Moyna Stanton

Actuellement indisponible

Paul Gauguin

39,80

Actuellement indisponible

Pages

248

Dimensions

27,5 x 25

Format

Couverture reliée sous jaquette

“…De plus, la facture extravagante est un plaisir à contempler. Je suis curieux de savoir si de telles oeuvres remplaceront un jour l’art des Millet et des Corot.”
Commentaire de l’exposition Volpini au Café des arts par Osado [pseudonyme] in : De Opmerker, 7 septembre 1889

Exclu, comme la plupart des membres de l’avant-garde, des galeries de l’Exposition universelle de Paris en 1889, Paul Gauguin et ses disciples exposèrent leurs oeuvres dans un café sur le site même de l’événement. Comme son agent Théo Van Gogh le lui avait suggéré, Gauguin présenta un extraordinaire portfolio de onze zincographies sur papier jaune, lesquelles contenaient déjà en germe les principaux motifs de son oeuvre et l’érigèrent en chef de file d’un nouveau style radical, faisant fi de la représentation illustrative pour s’attaquer directement à l’expérience subjective.

Cinq spécialistes explorent le contexte de la manifestation officielle en reconstituant les circonstances dans lesquelles Gauguin et ses amis s’installèrent au Café des arts de monsieur Volpini. La suite de zincographies de Gauguin fait l’objet d’une étude détaillée qui la met notamment en regard avec des tableaux, céramiques et sculptures sur bois apparentées. Les contributions de cet ouvrage font le point sur l’évolution de la lithographie dans le Paris de la fin du XIXe siècle, s’attachent en profondeur à l’iconographie de Gauguin et de ses collègues en soumettant les estampes à une analyse technique rigoureuse.

Agnieszka Juszczak, historienne de l’art et ancienne assistante conservatrice au Van Gogh Museum d’Amsterdam, est commissaire invitée de l’exposition.
Heather Lemonedes, conservateur adjoint des dessins au Cleveland Museum of Art, a consacré sa thèse à la Suite Volpini de Gauguin. Elle est co-auteur des ouvrages “Monet in Normandy” (2006) et “A Painters Poet: Stéphane Mallarmé and His Impressionist Circle” (1999).
Belinda Thomson, membre honoraire de l’Université d’Edimbourg, est une spécialiste renommée du post-impressionnisme. Parmi ses publications récentes, citons “Van Gogh Painter: The Masterpieces” (2007), “Gauguins Vision” (2005), “Van Gogh” (2001), “Impressionism: Origins, Practice, Reception” (2000) et “Post-Impressionism” (1998).
Chris Stolwijk est directeur de la recherche au Van Gogh Museum et rédacteur en chef des Van Gogh Studies. Il est notamment l’auteur de “Théo Van Gogh” (1999) et “The Account Book of Theo van Gogh and Jo van Gogh-Bonger” (2002).
Moyna Stanton est chargée de la conservation des oeuvres sur papier au Cleveland Museum of Art. Le résultat de sa recherche sur les restaurations historiques de la gravure du XVe siècle Bataille d’hommes nus par Antonio Pollaiuolo, est publiée en ligne Pollaiuolo: Finding the Pieces of the Puzzle: http://www.clevelandart.org/exhibcef/battle/html/3405295.html.

Accompagne l’exposition éponyme au Cleveland Museum of Art du 4 octobre 2009 au 18 janvier 2010 et au Van Gogh Museum à Amsterdamdu 19 février 2010 au 6 juin 2010.

UGS : 162 Catégorie :