Du milieu des années 1650 à sa mort en 1669, à 63 ans, Rembrandt (1606-1669) a créé un ensemble d’oeuvres tout à fait remarquable. Bien loin d’être affectée par l’âge ou par ses graves problèmes personnels, sa créativité a bénéficié d’un regain d’énergie dans la quête d’un nouveau style. À bien des égards, c’est même l’art de ces années tardives, avec ses interprétations originales de sujets traditionnels – portraits, études d’après nature ou scènes bibliques – qui a fixé notre image de Rembrandt en tant qu’homme et artiste. À travers une série de contributions thématiques, les auteurs abordent des sujets allant de l’autoportrait et de l’observation de la vie quotidienne à la représentation de la lumière par Rembrandt en passant par ses expérimentations techniques et son attitude face aux oeuvres d’autres maîtres. Cet ouvrage permet une réappréciation complète des années de plénitude de Rembrandt, fondée sur sa production sur panneau, sur toile et sur papier.

Accompagne l’exposition à la National Gallery, Londres (15 octobre 2014 – 18 janvier 2015) et au Rijksmuseum, Amsterdam (12 février – 17 mai 2015).

Jonathan Bikker et Gregor J.M. Weber sont respectivement directeur de recherche et directeur du département des beaux-arts au Rijksmuseum
à Amsterdam.
Marjorie E. Wieseman est conservatrice de la peinture néerlandaise et flamande à la National Gallery de Londres.
Erik Hinterding est conservateur des gravures, Marijn Schapelhouman est conservateur senior des dessins et Anna Krekeler est conservatrice de la peinture au Rijksmuseum à Amsterdam.