Cet ouvrage offre un magnifique aperçu du fonds dart flamand du musée de lErmitage à Saint-Pétersbourg : 75 peintures et 40 dessins, dont de nombreuses uvres de lécole anversoise. Beaucoup ont été acquises au XVIIe siècle par Catherine la Grande et proviennent de remarquables collections, comme celles de Crozat et de Brühl, achetées dans leur totalité par limpératrice. À lorigine, plusieurs de ces pièces ornaient les églises et les couvents dAnvers et dautres villes européennes.
Les « trois grands » de la peinture flamande du XVIIe siècle sont largement mis à lhonneur : Pierre Paul Rubens, Antoine van Dyck et Jacob Jordaens. Rubens fut le principal, le plus talentueux et le plus influent peintre de son époque, un homo universalis. Les portraits réalisés par Van Dyck pour la cour dAngleterre sont aussi largement représentés. Jordaens excelle dans dimposantes scènes historiques, qui baignent dans une atmosphère de joie de vivre. Dautres maîtres figurent également, comme Frans Snyders, avec une série de natures mortes étonnantes de dynamisme, et David II Teniers, à travers plusieurs scènes de genre dune grande délicatesse.
En retraçant lhistoire de la collection dart flamand de lErmitage, louvrage évoque aussi Anvers comme ville dart.