La première monographie consacrée à l’art visuel de la Belge Sophie Podolski (1953-1974), poétesse et écrivaine culte, réunit des essais originaux, des dessins et des textes encore inédits de l’artiste, et des extraits choisis de son manuscrit illustré Le pays où tout est permis (1972). Chacun des contributeurs explore certaines des iconographies spécifiques cristallisées dans la remarquable oeuvre graphique de Sophie Podolski, analysant son vocabulaire résolument personnel et son style désinhibé dans le contexte de la fin des années 1960 et du début des années 1970. Basé sur des recherches nouvelles, qui ont sous-tendu ses expositions solo au WIELS (Bruxelles) et à la Villa Vassilieff (Paris), cet ouvrage replace l’art perdu de Sophie Podolski sous les feux de l’actualité.

Sous la direction de Caroline Dumalin, avec des contributions de Jean-Philippe Convert, Caroline Dumalin, Chris Kraus, Lars Bang Larsen, Sophie Podolski & Erik Thys.

WIELS, Bruxelles, 20 janvier – 1er avril 2018 / Bétonsalon, Villa Vassilieff, Paris, 21 avril – 7 juillet 2018