La sculpture sonne comme un défi dans la carrière de Jean-Michel Folon (1934–2005). Alors mondialement connu pour ses affiches et ses peintures, l’artiste belge se lance résolument vers 1990 dans la statuaire, que ce soit en modelage ou en taille directe. Encouragé par son ami César, Folon traduira ses sculptures – près de 400 au total – en bronze ou en pierre.
Caractérisées par leur frontalité, les sculptures de Folon se nourrissent des arts premiers, des Cyclades aux Étrusques, des masques africains aux totems amérindiens. Largement centrées sur l’humain, elles incarnent des thèmes traités autrefois graphiquement et projettent ainsi l’univers de l’artiste dans des environnements naturels : paysages, jardins, parcs.
Éclairé de divers points de vue de spécialistes, ce livre s’articule autour des photographies inédites de Thierry Renauld. Ami de Folon,  ce photographe bruxellois a suivi les grandes installations et expositions de sculptures de l’artiste, que ce soit à Bruxelles ou à Knokke, mais aussi au château de Seneffe, à Pietrasanta, au Castelo de São Jorge à Lisbonne, sur les hauteurs de Florence ou dans le Domaine régional Solvay à La Hulpe.
Jean-Michel Folon projetait de réaliser ce livre, dont il avait écrit la préface. Il a disparu trop tôt. Quinze ans après le décès de l’artiste,  cet ouvrage voit enfin le jour.